une nouvelle année pleine de promesse

De retour pour la 54 eme édition de nos 24 heures en bord de Seine, où cette année encore, les cadors mondiaux du motonautisme vont s affronter sur nos « terres «  normandes.

A la vue des bateaux présent, on peut cette année encore avoir une jolie empoignade entre les représentant de la classe 1 ( 3 bateaux ) 350 ch et ceux de la classe s2 ( 10 bateaux ) 240 cv

Deux stratégies différentes devraient s’opposer.

Pour les S1 le choix devrait se porter sur un rythme économique en calquant le temps au tour sur les plus fougueux des S2 , pour ensuite, s’affirmer en tirant la pleine puissance en fin d’épreuve pour combler les quelques tours de retard et s’imposer.

En S2, le calcul n’existe pas, les teams devront prendre un maximum de tours d’avance pour espérer détrôner les S1, rois de la Seine depuis plusieurs décennies. Leurs forces résident dans un moteur moins poussé puisqu’il s’agit d un moteur stock donc logiquement plus endurant.watch Kong: Skull Island 2017 movie online now

Concernant les S1, la plus représentée cette année avec 13 bateaux, il s’agira plutôt d une course dans la course qui est toujours très intéressante à suivre puisqu’ils sont quasi tous égaux en performance et résistance. Le pilotage fait souvent la différence et se trouvent être une très bonne école pour accéder un jour dans les catégories supérieures.

Les nouvelles technologies arrivent dans le monde du motonautisme avec nos 2 bateaux expérimentaux qui espèrent bien créer une surprise en se s’imposant dans le haut du scratch.